"L'amblygonite gemme existe-t-elle ?"

Voilà  le problème lié à cette espèce minérale offerte depuis plusieurs années sur le marché des pierres taillées de collection. Ceci à la suite de certaines vérifications effectuées par Yves Lulzac dans le cadre de la rédaction de son manuel de détermination.

 

Grâce aux exemplaires fournis, entre autres, par notre confrère Michel Boudard, ou provenant de la collection du Muséum National d'Histoire Naturelle, B. Rondeau en est arrivé à la conclusion que toutes les pierres gemmes taillées, actuellement vendues sous le nom d'amblygonite, ou même étiquetées sous ce nom dans la collection du muséum, sont en réalité de la montebrasite, c'est-à-dire le pôle hydroxylé de la série continue amblygonite (pôle fluoré)-montebrasite (pôle hydroxylé). En effet, l'on note à chaque fois un ng  variant de 1,635 à 1,645 et un np compris entre 1,610 et 1,613. Quant à la densité, elle varie de 3,00 à 3,03. Analysées au MEB, elles n'ont pas montré la moindre trace de fluor.

 

Bien que cela reste à vérifier, il semblerait que la plupart de ces gemmes proviennent d'une région bien précise du Minas Gerais au Brésil d'où le pôle fluoré de la série serait totalement absent.

 

Par ailleurs, l'évolution du signal Raman portant sur une douzaine de pierres non gemmes provenant de différentes parties du monde, nous apprend que la position des 3 pics caractéristiques de cette série continue évoluent régulièrement en fonction des teneurs en F et OH.

 

C'est ainsi que le premier pic évolue de 604 cm-1 (amblygonite) à 598 cm-1 (montebrasite), le second pic, de 1067 cm-1 à 1056 cm-1, et le troisième pic de 3348 cm-1 (pic très écrasé) à 3379 cm-1 (pic étroit).

 

La lecture combinée des positions exactes de ces pics constitue donc un bon critère d'évaluation de la composition chimique d'un échantillon. Critère d'autant plus intéressant en gemmologie puisqu'il fait appel à une technique rapide et non destructive.

 

Cette étude a montré que le pôle fluoré de cette série demeure très rare. Ce qui nous laisse peu d'espoir de voir un jour de véritables amblygonites gemmes offertes sur le marché des pierres de collection.

 

Copyright C.R.G. 2004-2014©

 
GemNantes